Généalogie de StF & Nat
Généalogie des familles Moreau et Madeuf
Prénom:  Nom de famille: 
[Recherche avancée]  [Noms de famille]

Auguste Machavoine

M 1824 -


Information Personnelle    |    Médias    |    Tous    |    PDF

  • Nom Auguste Machavoine 
    Naissance 1824 
    Sexe
    Profession Cultivateur 
    ID personne I927  StF & Nat
    Dernière modif. 9 fév 2011 

  • Documents
    Acte de mariage de Jules Ernest Genreau et Rosalie Sidonie Merlier
    Acte de mariage de Jules Ernest Genreau et Rosalie Sidonie Merlier
    (...) civil de la Commune de Lindry, canton de Toucy (Yonne), sont comparus publiquement en notre maison Commune : Geanreau dit Genreau Jules Ernest âgé de vingt cinq ans employé né à Merry-la-Vallée le vingt-trois Juillet mil huit cent soixante fils majeur de feu Prosper Geanreau décédé à Merry-la-Vallée le deux Juillet mil huit cent soixante dix-sept et de Alexandrine Roche, sa veuve sans profession, avec laquelle il demeure au dit Merry présente et consentante au mariage de son fils, d’une part ; et demoiselle Rosalie Sidonie Merlier, âgée de vingt ans couturière née à Poilly-sur-Tholon le premier octobre mil huit cent soixante-cinq fille mineure de Jean Baptiste Désiré Merlier et de Rosalie Augustine Houchot son épouse, cultivateurs avec lesquels elle demeure au Marais Commune de Lindry, présents et consentants au mariage de leur fille d’autre part. Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux, et dont les publications ont été faites tant en cette Commune qu’en celle de Merry, les deux dimanches consécutifs huit et quinze du courant, ainsi qu’il résulte du certificat de publication et de non opposition ci-annexé par le Maire de cette dernière commune. Aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été signifiée, après avoir reçu des parties la déclaration qu’il a été fait un contrat de mariage, ainsi que le constate un certificat délivré par Maître Masquin notaire à Pourrain qui a reçu le dit contrat à la date du douze du courant, faisant droit à la réquisition ci-dessus, nous avons donné lecture aux parties des actes de naissance des futurs, de l’acte de décès du père du futur, des actes et du certificat de publication et non opposition, du chapitre VI, Titre V du Code Civil, intitulé du Mariage ; après quoi nous avons demandé au futur époux et à la future épouse, l’un après l’autre, s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme, chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement nous prononçons au nom de la loi que Geanreau dit Genreau Jules Ernest et Rosalie Sidonie Merlier sont unis par le mariage ; de quoi nous avons dressé acte en présence de : Genreau Alexandre âgé de trente-un ans maçon demeurant à Merry, frère de l’époux, Genreau Stanislas âgé de trente-six ans, cultivateur demeurant au même lieu, aussi frère de l’époux, de Machavoine Auguste âgé de soixante-un ans, cultivateur demeurant à Marnay, commune de Poilly, parrain de l’épouse, Houchot Alphonse âge de quarante ans cultivateur demeurant au même lieu, oncle de l’épouse. Les mères des époux ayant déclaré ne savoir signer, les époux, le père de l’épouse et les témoins ont signé avec nous le présent acte après lecture faite.
    Acte de mariage de Jean Baptiste Désiré Merlier et Marie Augustine Houchot
    Acte de mariage de Jean Baptiste Désiré Merlier et Marie Augustine Houchot
    L’an mil huit cent soixante trois le seize février à onze heures du matin, devant nous Edmé Claude Augustin Marie, Maire officier de l’état civil de la commune de Poilly canton d’Aillant département de l'Yonne, sont comparus publiquement en la maison commune Jean Baptiste Désiré Merlier, vigneron âgé de vingt huit ans demeurant à Auxerre rue des boucheries numéro dix huit, né à Lindry le vingt trois Novembre mil huit cent trente quatre, fils majeur de Jean Baptiste Merlier cultivateur âgé de cinquante neuf ans, demeurant à la Rue Neuve commune de Lindry, et de défunte Julie Nodot, sa femme décédée au même lieu le cinq Décembre mil huit cent trente quatre, Ledit Merlier présent et consentant au mariage de son fils d’une part. Et Marie Augustine Houchot, âgée de vingt et un an, domestique demeurant defait à Auxerre rue du Temple numéro quarante deux et de droit à Marnay hameau de cette commune, née à Poilly le vingt quatre Mai mil huit cent quarante un, fille majeure de Jean François Houchot âgé de soixante cinq ans cultivateur et de Marie Rosalie Binet, âgée de cinquante six ans, sans profession son épouse domiciliés ensemble à Marnay commune de Poilly, présents et consentants au mariage de leur fille d’autre part. Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les publications ont été faites en cette commune les dimanches vingt cinq Janvier dernier et premier Février courant et à la ville d’Auxerre, les dimanches premier et huit février présent mois. Aucune opposition ne nous ayant été signifiées faisant droit à leur réquisition, après avoir donné lecture des actes de publication, des actes de naissance des futurs époux, de l'acte de décès de la mère du futur et du Chapitre Six du Titre du Code Napoléon intitulé du mariage et avoir interpellé les parties et les personnes qui autorisent le mariage conformément à La Loi du dix Juillet mil huit cent cinquante sur la publicité du contrat, nous avons reçu de chaque partie l’une après l’autre la déclaration qu’elles veulent se prendre pour mari et femme et nous prononçons au nom de la Loi que Jean Baptiste Désiré Merlier et Marie Augustine Houchot sont unis par le mariage. Sur l'interpellation dont il a été ci-devant question, les parties et les personnes qui les ont autorisées ont déclarées que les conditions civiles du dit mariage ont été réglées suivant contrat reçu Maître Bonvourt notaire à Charbuy le vingt deux Janvier dernier ainsi qu’il résulte du certificat à nous remis et qui restera annexé au présent. De quoi nous avons dressé acte en présence de Fernand Colson, âgé de trente trois ans, cultivateur, cousin germain de l’époux, Louis Nodot, âgé de soixante trois ans, cousin issu de germain de l’époux, domiciliés tous deux à Lindry et Edmé Alexandre Ravillon âgé de trente ans, cultivateur cousin issu de germain de l'épouse et Auguste Machavoine âgée de trente neuf ans, cultivateur, parrain de l’épouse domiciliés tous deux à Poilly. Et il en a été donné lecture aux parties, à leurs père et mère et aux témoins qui ont signé avec nous à la réserve de l’épouse des père et mère des époux qui ont dit ne le savoir.