Généalogie de StF & Nat
Généalogie des familles Moreau et Madeuf
Prénom:  Nom de famille: 
[Recherche avancée]  [Noms de famille]
Bulletins paroissiaux de Varreddes

Bulletins paroissiaux de Varreddes



Résultats 1 à 4 de 4    » Voir la galerie     » Diaporama

   Vignette   Description   Lié à 
1
Bulletin paroissial de Varreddes nº106 - Juin 1909
Bulletin paroissial de Varreddes nº106 - Juin 1909
Chronique paroissiale
Baptêmes
Ont été admis au nombre des enfants de Dieu et de l'Eglise par le saint baptême :
Le 12 avril. Rolande-Gilberte-Madeleine Chef, qui a eu pour parrain Armand Chef et pour marraine Lucienne Guilloux.
Le 14 avril. Lucien-Alexis Debœuf, don't le parrain a été Charles Coutelet et la marraine Emilienne Debœuf.
Le même jour, Amédé-Désiré Thioux, ses parrain et marraine ont été Eugène Thioux et Henriette Chef.
Le 25 avril. Bertrand-Ferdinand Hatrait. Georges Denis et Henriette Hatrait ont été parrain et marraine.
le 2 mai. Yvette-Jeanne Ménil, dont le parrain a été Charles Ménil et la marraine Suzanne Ménil.
Que Dieu accorde santé, heureuse et longue vie à ces nouveaux nés !

Mariage
Le 26 avril. Ont été unis par les liens indissolubles du mariage chrétien :
Emile-Louis Vapaille et Louise-Alexandrine Garnier.
Que Dieu accorde joie et bonheur à ces jeunes époux.

Inhumations
Ont été inhumés dans le cimetière de la paroisse :
Le 28 avril. Rose-Désirée Plateau, âgée de 56 ans.
Le 5 mai. Victorine-Désirée Lhoste, épouse Carcy, âgée de 64 ans.
Le même jour, Emile-Benjamin Bourette, âgé de 64 ans.
Miséricordieux Jésus, accordez-leur le repos éternel.
De Profundis !

PAGE EVANGELIQUE
Conversion de Zachée.
La troupe apostolique, continuant sa route vers Jérusalem, traversa la ville de Jéricho. Un chef de publicains nommé Zachée, qui habitait cette ville et jouissait d'une grand fortune, désirait ardemment voir Jésus-Christ ; mais à cause de sa petite taille, il en était empêché par la foule. Il courut donc en avant et monta sur un arbre, pour le voir passer. Jésus, arrivé en cet endroit, leva les yeux et lui dit : « Zachée, hâtez-vous de descendre, car c'est chez vous que je dois loger aujourd'hui. » le publicain descendit aussitôt et reçut Jésus avec joie. Mais les Juifs murmuraient en disant : « Il est descendu chez un pêcheur ».
Cependant, Zachée, debout devant le divin Maître, lui dit : « Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et si j'ai fait tort en quoi que ce soit à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois autant. » Jésus répondit : « Aujourd'hui, le salut est entré dans cette maison, car ce publicain est aussi un enfant d'Abraham. Le Fils de l'homme est venu en effet chercher et sauver ce qui était perdu ».
Bel exemple des faveurs que Dieu accorde à ceux qui savent sacrifier quelque chose pour l'amour de lui ! Zachée ne compte pas, ne lésine pas… il prend une résolution généreuse et fait le sacrifice d'une partie de ses biens sans rien attendre en retour dans ce monde. Immédiatement il est justifié, il devient l'ami du Sauveur.
C'est par la sainte communion que nous pouvons recevoir Jésus chez nous. Recevons-le comme Zachée avec la haine du pêché, avec la résolution sincère de le détruire en nous, avec la promesse de ne faire désormais que des actions opposées à celles du pêché auquel nous sommes le plus sujets. 
 
2
Bulletin paroissial de Varreddes nº107 - Juillet 1909
Bulletin paroissial de Varreddes nº107 - Juillet 1909
Chronique paroissiale
Baptèmes
Ont été admis au nombre des enfants de Dieu et de l'Eglise par le saint baptême :
Le 16 mai, Reine-Marguerite Léger, qui a eu pour parrain Ernest Léger et pour marraine Laure Thiery.
Le 30 mais, Clément-Louis Chéron, don't le parrain a été Gabriel Hebuterne et la marraine Eugénie Levêque.
Le même jour, Thérèse Yvonne Levêque, Raymond Levèque et Adrienne Dumont ont été ses parrain et marraine.
Que Dieu accorde sainte, heureuse et longue vie à ces nouveaux-nés !

Mariages
Ont été unis par les liens indissolubles du mariage chrétien,
Le 25 mais, Georges-Victor Liévin et Camille-Eugénie Hatrait.
Le 29 mais, Raymond-Louis Cagnard et Louise-Henriette Marchal.
Que Dieu accorde joies et bonheur à ces jeunes époux.

Première Communion
Après l'examen passé par M. le Chanoine Gaden, les enfants dont les noms suivent ont été admis à faire leur première communion le 16 mai, en présence d'une très belle et pieuse assistance, réunie dans l'église de Varreddes, attirée par la solennité et la présence de M. l'abbé Maury, l'un des prédicateurs de la mission que les habitants de Varreddes ont été heureux de revoir et auquel ils ont fait un accueil des plus affectueux. C'est lui qui a présidé tous les exercices de la journée et prêché à tous les offices. Voici les noms des premiers communistes.
Garçons : Daniel-Louis Hatrait, Marcel-Albert Leclère, Norbert Légère, Ernest Pinard, Charles Ménil.
Filles : Hélène-Marie-Adolphine Coutelin, Albertine-Marie-Marguerite Duval, Berthe-Amélie Hebuterne, Marthe Lepreux, Léa-Valentine Merlier, Georgette-Octavie Thioux, Jeanne-Louise-Léontine Euphémie Vapaille.

Le jour de la Pentecôte un magnifique pain bénit composé de 14 couronnes et de 300 brioches provenant de la célèbre pâtisserie La Lune à Parie, a été offert par M. Charles Clerc bijoutier à Paris, auquel l'église est déjà redevable de deux beaux vitraux.

Le mois de Marie dont les exercices ont eut lieu tous les jours a été suivi avec piété et assiduité par une belle assistance.

Les Pâques, cette année, ont été très consolantes et se sont ressenties de la mission ; le nombre a augmenté, et un grand nombre d'hommes qui en avaient perdu l'habitude se sont approchés de la sainte table.

Nous prions les personnes en retard pour leur abonnement au bulletin de vouloir bien le solder au plus tôt.

RESTAURATION DE L'ÉGLISE
Tout le monde a pu constater l'heureux effet des restaurations exécutées récemment à l'église de Varreddes, par M. le Curé, grâce aux offrandes des fidèles et de quelques personnes étrangères à la paroisse, qui se sont intéressées à cette œuvre si importante.
M. le Curé a malheureusement été limité par les ressources dans ces restaurations et il a dû s'arrêter quand elles ont été épuisées, et cependant, il reste beaucoup à faire. Evidemment, ce qui était indispensable pour empêcher l'écroulement de la nef a été fait par la restauration de deux contreforts et d'un des piliers du clocher, mais il reste encore à restaurer, comme tout le monde peut le voir, le bas de ces contreforts et les murs du bas côté, puis le pilier du clocher qui touche à la chapelle de la Très Sainte-Vierge. Enfin ! surtout ! la façade du clocher, qui est dans un état pitoyable et à chaque instant des pierres se détachant s'abattent sur la toiture, démolissant la couverture.
M. le curé fait un pressant appel à ceux de ses paroissiens qui n'ont encore rien donné pour cette œuvre qui doit les intéresser au plus haut degré. Il se permet, dut-il passer pour un indiscret, de faire un nouvel appel aux bienfaiteurs qui lui ont déjà prêté leur concours et les supplie de faire un nouvel effort et de l'aider à réaliser cette restauration indispensable appelant sur les souscriptions les meilleures bénédictions du ciel. 
 
3
Bulletin paroissial de Varreddes nº118 - Juin 1910
Bulletin paroissial de Varreddes nº118 - Juin 1910
CHRONIQUE PAROISSIALE
BAPTEMES
Ont été admis au nombre des enfants de Dieu et de l'Eglise, par le saint baptême :
Le 1er mai, Blanche Merlier, qui a eu pour parrain Maurice Hebuterne et pour marraine Andréa Maugrey.
Le 6 mai, Julien-Henri Miot, dont le parrain a été Raphaël Andry et la marraine Rosa Andry.
Que Dieu accorde sainte, heureuse et longue vie à ces nouveaux-nés!

MARIAGES
Le 19 avril a eu lieu le mariage d'Aimé Loisel, organiste de l'église, et fils d'un des chantres de la paroisse, avec Marguerite Denis, présidente des Enfants de Marie, fille d'un chantre et petite fille du clerc paroissial. Ce fut une touchante et belle cérémonie, et les preuves de sympathie n'ont pas manqué aux jeunes époux. Au seuil de l'église, les membres de la Congrégation de la Très Sainte Vierge ayant offert à leur présidente un fort jolie crucifix, lui adressèrent leurs vœux pour la vie nouvelle où elle allait entrer, après l'avoir remerciée du bon exemple qu'elle n'avait cessé de leur donner. M. le curé a prononcé un discours de circonstance où il a rappelé les grâces et les devoirs du mariage, exprimant sa joie de bénir une union de jeunes gens dont on n'a eu qu'à louer la conduite jusqu'à ce jour, qui sont issus de familles dévouées au service de l'Eglise et qui, avec un désintéressement si louable, embellissent depuis si longtemps les offices, en prêtant gratuitement le concours de leur voix; il a particulièrement demandé les bénédictions du ciel pour les jeunes époux au moment de la touchante cérémonie des adieux de la présidente à l'autel de la Très Sainte Vierge.
Le 9 mai, Jules-Prudent Barbier et Lucie-Angèle Nolard ont été unis par les liens indissolubles du mariage chrétien.
Le 25 avril, Alice-Angèle-Emilia Denis, de la paroisse de Varreddes, a épousé, à Chambry, Denis-Lucien Andry.
Que Dieu accorde joies et bonheur à ces jeunes époux !

PREMIERE COMMUNION
Après un examen, passé par M. le chanoine Diversais, la première communion a eu lieu le 1 mai, au milieu du recueillement des parents et nombreux amis qui assistaient à cette touchante cérémonie.
M. le chanoine Jules Denis, dont le petit neveu et la petite nièce faisaient la première communion, a présidé tous les offices de la journée.
M. le chanoine Diversais a prêté le concours de sa parole pieuse et ardente pour les prédictions de la cérémonie. Voici les noms des enfants admis à la première communion :
GARÇONS. - Jean-Marie-Camille Denis; Georges-Arthur Hebuterne; Albert Jarlet; Louis Merlier; Jean-Charles Ménil; Maurice-Albert Ménil; André-Zozime Réaume; Norbert-Emile Thiéry; Edouard-Ernest Vermeille.
FILLES. - Suzanne Debarle; Madeleine-Marthe-Marie-Jeanne Denis; Victorine-Ismérie Hebuterne; Marguerite-Louise-Fernande Leclerc; Suzanne Lefèvre; Léone-Marguerite Picard.
Après les vêpres, les enfants et leurs parents sont venus complimenter et remercier M. le curé au presbytère. Le lendemain, a eu lieu la messe d'action de grâce, après laquelle M. le curé a imposé aux nouveaux communiants le saint scapulaire, puis, dans l'après-midi, une excursion en forêt, suivie d'une collation, a terminé d'une façon agréable les pieux exercices des jours précédents.

Intronisation de Mgr Marbeau
M. le curé s'est rendu à Meaux, avec une délégation d'enfants de la paroisse, pour assister à l'intronisation de Mgr Marbeau dans sa cathédrale.
Dès le matin et toute la journée, arrivent par les trains de nombreux paroissiens de Saint-Honoré d'Eylau, qui veulent encore voir leur vénéré et très aimé curé. Le train spécial qui l'amène à 2 h. 20, contient plus de mille de ses paroissiens. Malgré le vent et la pluie qui font rage, les Briards, en rangs pressés, se hâtent vers la gare. En arrivant, Monseigneur est bien heureux de bénir une troupe d'enfants, porteurs de bouquets.
Il se rend à la cathédrale et va revêtir à la sacristie, les ornements pontificaux; il apparaît enfin aux yeux impatients de la foule qu'il domine de sa haute stature; il traverse les rangs serrés des Parisiens massés dans tout le pourtour de la cathédrale, empressés à recueillir les bénédictions de celui qui leur fut si dévoué et dont ils apprécient la bonté. 
 
4
Bulletin paroissial de Varreddes nº120 - Août 1910
Bulletin paroissial de Varreddes nº120 - Août 1910
PAROISSE DE VARREDDES

CHRONIQUE PAROISSIALE
Les enfants de Marie de la paroisse ont accompli leur pèlerinage annuel à la basilique du Sacré-Cœur, le 6 juillet. Parties de Varreddes à 5 heures du matin, par une pluie abondante, et débarquées à Paris à 8 heures, elles firent à pied l'ascension du mont des martyrs, où elles passèrent la matinée en pieux exercices, M. le Curé célébra la Sainte Messe, à laquelle elles assistèrent, à l'autel de la Très Sainte Vierge, puis elles suivirent ensuite les pieux exercices de la matinée; amende honorable, salut solennel, etc. Après quoi, étant descendues, M. le Curé, désireux de les recréer, les conduisit au jardin des plantes, où une autorisation spéciale leur permit de tout visiter, même les endroits réservés. Passant auprès des éléphants l'une d'elles voulut le taquiner, en mettant du retard à lui donner une friandise; elle fut bel et bien aspergée copieusement par la trompe de l'animal et en plein visage, douche inattendue, qui égaya ses compagnes. Après diverses visites à quelques attractions honnêtes de Paris, le retour s'effectua, et à onze heures du soir, tout le monde était rentré à domicile.

Nous sommes heureux d'adresser nos félicitations aux enfants de Varreddes qui ont subi, avec succès, l'examen du certificat d'études, et dont les noms suivent:
Ecole libre Saint-Joseph. - Albertine Duval; Aline Hamoteau; Léone Picard.
Ecoles communales. - Maurice Menil, Berthe Hébuterne; Léa Merlier.

PAGE EVANGELIQUE
Se tenir toujours prêts
« Prenez garde, dis Jésus à ses Apôtres, que le dernier jour ne vous surprenne tout-à-coup. Car il enveloppera comme un filet tous ceux qui habitent sur la face de la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous méritiez d'éviter ces malheurs et de paraître avec confiance en la présence du Fils de l'homme. Car, à son avènement, il arrivera la même chose qu'au temps de Noé. Un peu avant le déluge, en effet, les hommes ne s'occupaient que de manger, de boire et de se divertir; et ils ne réfléchissaient à rien, jusqu'au jour où le déluge survint et les fit tous périr. De même en sera-t-il à la fin du monde. C'est pourquoi tenez-vous toujours prêts, car le Fils de l'homme me viendra à l'heure que vous ne pensez pas. »

Le bon et le mauvais serviteur
Mais en quoi consiste cette vigilance, et dans quelles dispositions doit-elle nous mettre? Jésus nous le fait entendre par la parole suivante:
« Quel est, à votre avis, demanda-t-il, le serviteur fidèle et sage, que son maître a établi sur sous ses valets, afin qu'il leur donne la nourriture au temps marqué? Heureux le serviteur que son maître en arrivant chez lui, trouvera ainsi occupé à sa charge? Je vous dis la vérité, qu'il lui donnera l'administration de tous ses biens. Pour le méchant serviteur au contraire, qui se dit en lui-même: « Mon maître ne viendra pas de sitôt » et qui se met à manger et à boire avec des ivrognes, malheur à lui! Son maître arrivera au jour où il ne l'attend pas, à l'heure qu'il ne suppose pas, et il le chassera de sa maison. Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître viendra, si c'est le soir, ou à minuit ou le matin; de peur que, survenant tout d'un coup, il ne vous trouve endormis. Au reste, ce que je vous dis, je le dis à tous: veillez. » 
 


Lié à Varreddes